Viviers-en-Charnie

istsuzan - Copie - Copie

Commune : VIVIERS-en-CHARNIE (53270)
(fusionné avec Torcé-en-Charnie en 1974)
Canton de : Saint-Suzanne (1984)

Voir  page de : Torcé – Viviers -en-Charnie

Fiche mise à jour le 1er Novembre 2015  – 9 Juillet 02018.

Voila tel que se présentait le monument en 2001 avant son transfert sur le site choisi à Forcé pour regrouper les deux monuments.

Description :

Grande et belle stèle rectangulaire réalisée en pierres de Chauvigny et pierres blanches de Lavoux. Elle est haute de 2 mètres 85 pour une largeur de 3 mètres 65. Au centre, les noms des fils de la commune tombés glorieusement sont gravés sur une plaque en comblanchien poli.

Emplacement : A l’origine en bordure de la D.9 – face au cimetière – Regroupé avec le monument de Torcé en 2008.

Architecte        : M. Bouvier – architecte à Laval

Entrepreneur : Monsieur Moreau

Inscription :

A la mémoire des Soldats de Viviers
Morts pour la France

Nombre de tués
en 1914-1918 : 34
en 1939-1945 : 3

C’est sous le mandat communal de Monsieur Edouard Schmitt, que fur décidée, lors des séances du 26 août 1921 et du 23 avril 1922, la construction de ce monument. D’un coût de 8.500 Francs, il fut financé par souscription – 2.455,50 Francs d’une part- et par crédits municipaux – 6.500 Francs d’autre part. La parcelle de terrain communal où il devait être érigé étant trop petite, une parcelle de terrain privée fut cédée par Mademoiselle Cosson pour le Franc symbolique.
L’inauguration eue lieu le 28 mai 1922.
Ce monument a été déplacé en 2008 place du Verger pour être accolé au Monument de Torcé déplacé en 2009, les deux communes ayant fusionnées.

__________________________________________________________________________________________

Carte postale collection de M. Paul Briand.

___________________________________________________________________________

Liste Alphabétique des  Morts de la Commune (Source MémorialGenWeb)

Le recensement de l’année 1911 faisant état d’une population de 815 habitants, le pourcentage des décès durant le  premier conflit  mondial s’élèverait  à 4.17 % des  habitants de la commune, soit 8.34 % de la population mâle et 25.02 % de la  génération 20-40 ans de cette même population.

Grade Nom Prénoms Unité  Médailles Conflit            Date lieu et circonstance de décès                                          – Age
Soldat ANDRÉ Henri A.– 508e R.C.C.Médaille MilitaireCroix de Guerre
1914-1918       . †11/06/1918 à Courcelles-Méry (Oise) Tué à l’ennemi.  21
Chasseur BESCHER Joseph – 1er B.C.P.
1914-1918 †03/06/1916 à Viviers (Mayenne) Suite de maladie  20 
Soldat BLANCHARD Auguste Georges I. – 146e R.I.
1914-1918 †20/08/1914 à Morhange (Moselle) Tué à l’ennemi.  20
Soldat BREUX Élie Léandre – Dépôt 41
1939-1945 †08/02/1940 à l’hôpital de Mayenne (Mayenne) Suite de maladie.  41
Sergent CADIEU Ernest Valentin – 9e Génie
1914-1918 †22/05/1917 au Mont-Haut, Moronvilliers (Marne) Tué à l’ennemi.  30
Soldat CAMUS Louis Adolphe – 113e R.I.
1914-1918 †15/10/1918 à l’hôpital de Langres  (Hte.-Marne) De grippe.  34
Soldat CHAILLEUX Auguste Albert – 267e R.I.
1914-1918 †03/09/1917 à Verdun (Meuse)) Tué à l’ennemi.  19
Soldat CHANTEUX Julien Ferdinand – 130e R.I.
1914-1918 †22/08/1914 à Virton Belgique) Tué à l’ennemi.  24
Soldat CHATAL Clément Marie – 11e Section Inf.
1914-1918 †11/07/1916 à l’ambulance de Morcourt (Somme) Suite de blessures.  22
Soldat CHOQUET Henri Louis P. – 317e R.I.
1914-1918 †10/01/1916 à Massiges (Marne)) Tué à l’ennemi.  24
Soldat CORMIER Paul Maurice –  59e R.I.
1914-1918 †27/08/1914 à l’ambulance de Carrépuis (Somme ) Suite de blessures.   20
Soldat DAVOINE Albert – ?
1939-1945 †  ?  
Caporal EDON Adolphe V. – 112e R.I.Médaille MilitaireCroix de Guerre
1914-1918 †15/06/1918 à Braisnes (Oise)) Tué à l’ennemi.  31
Caporal EMERY Georges Joseph Marie – 324e R.I.
1914-1918 †09/06/1915 à l’hôpital de Moulins (Allier) Suites de blessures.  29
Soldat FRANÇOIS Eugène Alexandre – 124e R.I.
1914-1918 †19/06/1919 à Viviers-en-C. (Mayenne) De maladie en service.  39
Soldat HERSAN André Georges – 172e R.I.
1914-1918 †05/04/1918 à l’hôpital de Beauvais (Oise) Suites de blessures.  23
Soldat LAUNAY Georges Auguste – 130e R.I.
1914-1918 †27/05/1917 à Moronvilliers (Marne) Tué à l’ennemi.  22
Caporal LEBRUN Marcel Louis – 130e R.I.
1914-1918 †22/08/1914 à Virton Belgique) Tué à l’ennemi.  23
Soldat LODIEL François Joseph – 124e R.I.
1914-1918 †25/09/1914 à Hombleux (Somme) Suites de blessures.  34
Soldat MASSOT Frédéric Marin – 115e R.I.
1914-1918 †05/11/1914 à l’hôpital de Limoges (Hte.-Vienne) Suites de blessures.  24
Soldat MASSOT Joseph Baptiste – 404e R.I.
1914-1918 †10/11/1915 à Berny-Rivière (Aisne) Suites de blessures.  20
Soldat MÉZIÈRE Auguste – ?
1914-1918 † ?  
Canonnier MORTIER Alphonse Edouard – 26e R.A.
1914-1918 †24/10/1918 à l’hôpital de Chartres (Eure-et-L.) De grippe infectieuse.  30
Soldat PÉAN Marcel -164e R.I.
1914-1918 †12/10/1918 à l’hôpital de Laval (Mayenne) De grippe infectieuse.  21
Soldat PERSIGAND Edmond – ?
1914-1918 † ?   –
1ère Cl. PERTHUIS Alexandre – 285e R.I.
1914-1918 †30/04/1918 à l’hôpital Tenon de Paris (Seine) De maladie en service.  43
Caporal PHILIPPOT Julien J-Baptiste – 117e R.I.
1914-1918 †15/07/1918 à ?encourt (Marne) Tué à l’ennemi.  23
Soldat PICHARD Toussaint Joseph – 67e R.I.
1914-1918 †03/07/1915 à l’hôpital de Verdun (Meuse) Suites de blessures.  21
Soldat PIFFRE Joseph Urbain – 124e  R.I.
1914-1918 †25/09/1915 à Mont-sans-Nom (Marne) Tué à l’ennemi.  31
Soldat PLU Joseph – 115e R.I.
1914-1918 †17/12/1914 à Maricourt (Somme) Tué à l’ennemi.  22
Soldat PLU Marcel – ?
1939-1945 † ?  
Soldat POUPIN Émile Louis – 3e R.M.Z.T.
1914-1918 †13/09/1915 à l’Hôpital d’Amiens (Somme) Suites de blessures.  19
Soldat POUPIN Georges André – 54e R.I.
1914-1918 †05-06/10/1916 à l’ambulance de Bouchavesnes (Somme) Suite de blessures.  22
Soldat RICHET Gustave – ?
1914-1918 † ?   –
Soldat ROCHER Louis Frédéric – 54e R.I.
1914-1918 †15/03/1916 à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne) Tué à l’ennemi.  23
Soldat VALLÉE Honoré Victor – 25e R.I.T.
1914-1918 †09/10/1914 à Mouchy-au-Bois (Pas-de-Calais) Tué à l’ennemi.  35
1914-1918 †06/11/1914 à Montdidier (Somme) Suites de blessures. 24 ans

___________________________________________________________________________________

Le monument qui se trouvait dans l’Eglise Saint Léger fait l’objet d’un article dans la page consacrée à la commune de Torcé, l’édifice religieux ayant été désacralisé suite  à la fusion des deux communes.