Assé-le-Béranger

ievron[1] - Copie - Copie

Commune : ASSÉ-le-BÉRANGER (53600)

Canton : d’Evron (1984)

Fiche mise à jour le 3 Juillet 2016.

Photo avril 2001

Description : Grand obélisque massif en pierre, surmonté d’une croix de guerre, le tout reposant sur un socle quadrangulaire. La face avant est ornée de deux motifs : Casque Adrian sur fond de fourragères croisées et Palme sortant d’une couronne.

Les inscriptions sont gravées dans la pierre et soulignées de rouge. Les prénoms et noms des morts sont inscrits par ordre alphabétique.
Le terrain ou est édifié le monument est ceinturé par une grille en fer forgé.

Emplacement : Centre bourg angle de la route d’Evron (RD 32) et route de Sainte-Suzanne.

Entrepreneur : Etablissement Rossignol à Evron.

Inscriptions :
sur le bandeau supérieur –

Honneur – Gloire – Patrie – 1914-1918

sur la face avant –

Assé-le-Béranger à ses Enfants

Morts pour la Patrie

Décédés :

en 1914-1918 : 26
en 1939-1945 :   3

C’est suite aux délibérations du Conseil Municipal du 3 juillet 1921 que fut prise la décision d’élever ce monument. Il en coûta à la commune une somme de 4.500 Francs qui fut couverte par une souscription publique de 1.145 Francs et 30 centimes et par le budget municipal pour le principal. Ce monument à été entièrement rénové début 2001.
Ce monument fut inauguré le 24 septembre 1922, Monsieur Julien Plet étant Maire.

Emplacement du monument lors son edification – Collection P. Briand.

Assé le B. - Copie

Source document : M. Raymond Lecompte Voutré.

_____________________________________________________________________________________________

Sépultures 1870-1871 – Loi du 4 Avril 1873 – Concession du 8 Juillet 1876

Relevé de Monsieur Ernest Davoust.

Garde National DUBREUIL, Julien – 24 ans – du Régiment de Mobiles de la Loire Inférieure, décédé de maladie le 15 janvier 1871.

Garde Mobile JOUAUT Pierre, décédé de fluxion de poitrine le 28 janvier 1871.

Garde Mobile JOGUET Théophile – 28 ans- du Régiment de Mobiles de la Loire Inférieure, décédé de la  variole le 27 janvier 1871.

Garde Mobile COUPPEY François – 22 ans – du régiment de Mobiles de la Manche, 2e Bt., 3 Cie. décédé de bronchite le 23 janvier 1871.

Garde Mobile BINET François – 21 ans – du régiment de Mobiles de la Sarthe – décédé de fièvres le 22 janvier 1871.

Garde Mobile GERBOIN Hector – 24 ans – du régiment de Mobiles de la Sarthe – décédé de la variole le 20 janvier 1871.

Tous décédés à l’ambulance mobile d’Assé-le-Béranger

Liste Alphabétique des Morts de la Commune.

(source GenWeb>Agnès Morenne>Mémoire des Hommes)

Le recensement de l’ année 1911 faisant état d’une population de  519  habitants, le pourcentage des décès durant le  premier conflit  mondial s’élève à 5 % des  habitants de la commune, soit 10 % de la population mâle et 30 % de la  génération 20-40 ans de cette même population.

Grade Nom Prénoms Unité Conflit Date lieu & Circonstance de décès  
1914-1918— † 04-11-1914 Disparu au combat à Andechy (Somme).  
Caporal BEAUDOIN Armand Bernard – 317e R.I.
1914-1918 † 07-03-1916 Décédé de blessures à Vitry-le-François (Marne)  
1939-1945 † 26.03.1945 en Hollande  Tué à l’ennemi  
Soldat BEAUDOIN Jean-Baptiste – 324e R.I.
1914-1918 † 23-10-1914 à Verdun (Meuse) des suites de fièvre typhoïde.  
1939-1945  
1914-1918 † 28-09-1915 à Saint-Hilaire-le-Grand (Marne).  Tué à l’ennemi  
Soldat BRUNET Eugène – 130e R.I.
1914-1918 † 7-10-1915 à L’Épine-de-Védegrange (Marne).  Tué à l’ennemi  
Soldat BUTTIER Eugène Henri – 324e R.I.
1914-1918 † 19-09-1914 suite blessures à l’hôpital n° 11 de Verdun (Meuse).  
Cavalier CHANTEAU Raoul 1er R.C.C.
1914-1918 † 11-12-1915 à Villers-Marmery (Marne).  Tué à l’ennemi  
CHAPELLIÈRE Georges Victime civile
1939-1945 † 07.11.1944 à Assé-le-Béranger  Abattu par les allemands  
Soldat CHAPRON Joseph Constant – 341e R.I.
1914-1918 † 11-10-1916 suite blessures à l’ambulance 8/5 Nubécourt  
Soldat DANEAU Michel – 20e Esc. du Train
1914-1918 † 28-11-1918 à Assé-le-Béranger.  Tué à l’ennemi  
Soldat DOGEARD Julien – 19e R.I.
1914-1918 † 05-05-1917 à Hurtebise (Aisne).  Tué à l’ennemi  
Soldat DOGEARD Léon Etienne – 115e R.I.
1914-1918 † 22-04-1917 au combat – zone de la Tête de Vache  (Meuse).  
1914-1918 † 30-07-1916 au combat de la Somme à Hardecourt (Somme).  
Soldat DUVAL Isidore Léon – 19e B.C.P.
1914-1918 † 01-06-1915 à La Harazé,  Bagatelle (Marne).  Tué à l’ennemi  
Soldat GUET Auguste – 117e R.I.
1914-1918 † 22-02-1915 à Perthes-lès-Hurlus (Marne).  Tué à l’ennemi  
Soldat GUION Joseph – 372e R.I.
1914-1918 † 11-10-1918 des suites de maladie à Teppe, Eckhe (Albanie).  
Soldat LEROY Henri – 25e R.I.T.
1914-1918 † 23-12-1916 de maladie à l’hôpital n° 39 de Solesmes (Sarthe).  
1914-1918 † 19-07-1918 au bombardement de l’ambulance 13/20 (Marne).  
Soldat MELOT François – 36e R.I.
1914-1918 † 25-09-1915 à Neuville-Saint-Vaast (Pas-de-Calais).  
Soldat MÉZIÈRE Marcel Albert – 19e B.C.P.
1914-1918 † 27-09-1915 à La Ferme de Navarin, au nord de Souain (Marne).  
1939-1945  
Soldat MILLE Joseph – 352e R.I.
1914-1918 † 29-01-1916 à Vingré (Aisne).  Tué à l’ennemi  
Soldat POIRIER Ernest Joseph – 130e R.I.
1914-1918 † 22-08-1914 à Virton (Belgique).  Tué à l’ennemi  
Soldat POIRIER Louis Emile –  117e R.I.
1914-1918 † 31-08-1914 à Montigny (Meuse).  Tué à l’ennemi  
1914-1918 † 27.08.1918 à l’hôpital 115 de Rennes (I&V) Suite maladie  
Soldat TESSIER Albert – 293e R.I.
1914-1918 † 23-08-1917 de blessures à la Ferme Hurtebize à Vauclerc (Aisne).  
1914-1918 † 05/10/1918 Bruyères-en-Vosges (Vosges)  Tué à l’ennemi  
1914-1918 † 22/08/1914 Virton Belgique  Tué à l’ennemi

________________________________________________________________________________

Dans l’Eglise Saint Thuribe (1852) se trouve ce panneau mémoriel. Placé sur le mur droit de la nef il rends hommage aux 23 paroissiens Morts pour la France durant la guerre 1914-1918.  Un riche encadrement en bois entoure  une peinture allégorique et les trois plaques de marbre ou sont gravés les inscriptions dédicaces et les noms et prénoms des soldats.

Ce type de monument était facturé 800 francs par la Maison Rouillard d’Angers – les gravures de lettres en sus gravées dorée pour 0,70 francs l’une.

Photos J.L. Cholet – 2 Juillet 2016.

DSCN1363 - Copie - Copie

DSCN1362