Mézangers

ievron[1] - Copie (2)

Commune : MÉZANGERS (53600)

Canton de : Evron (1984)

Fiche mise à jour le 21 septembre 2016.. 

photo avril 2001.

Description :
Grande stèle rectangulaire dont la partie centrale, de forme ogivale, porte en son milieu une croix latine. Les panneaux situés de part et d’autres reçoivent les noms des enfants de la commune tombés au Champ d’Honneur. L’ensemble est surmonté d’une croix de guerre. Devant le monument, des stèles sont dressées aux emplacements où reposent 5 Mézangéens inhumés dans le cimetière. L’ensemble, monument et sépultures, occupe 40 m² de terrain délimité par 8 obus de gros calibre.

Emplacement : Cimetière communal  – Route de Neau – Sortie Est de la commune.

Entrepreneur : Etablissement Rossignol – Evron

Inscription :

Mézangers à ses Enfants Morts pour la France

Décédés :

en 1914-1918 : 51
en 1939-1945 : 6

À l’origine, cinq soldats, enfants de la commune, devaient reposer devant le monument aux morts communal, mais l’un d’eux fut finalement inhumé dans un autre village. L’emplacement fut finalement utilisé pour la sépulture d’un héros de la Résistance fusillé par les Allemands en 1944 dans le Morbihan.

Monsieur Lair de la Motte, Maire de Mézangers, proposa, lors de la réunion du conseil municipal du 26 février 1920, d’ériger un monument à la mémoire des enfants de la commune, morts pour la Patrie. Le devis présenté par les Etablissements Rossignol s’élevait à 5.500 Francs. Pour assurer le financement de cette dépense une collecte publique fut organisée. Cent quarante cinq souscripteurs y répondirent, permettant de récolter une somme de 2.602 Francs 50. La municipalité vota un crédit de 2.897 Francs 50 pris sur le budget de 1920 pour compléter cette souscription. Le monument fut inauguré et béni le jeudi 25 mai 1922, jour de l’Ascension.

Les stèles situées devant le monument portent les noms suivants :

1ère stèle   : René RIGOIS – 17 septembre 1917
2ème stèle : Jean-Baptiste DEROUET – 3 janvier 1919
3ème stèle : André CARELLE – fusillé le 9 juillet 1944
4ème stèle : Gabriel LAINÉ – 1er août 1917
5ème stèle : Marcel RAYMOND – 3 janvier 1916

Mézangers sur_la_tombe_d_andre_carelle - Copie

Devant la stèle d’André Carelle, une plaque marqué d’une croix de Lorraine, rappelle le sacrifice de ce résistant, sauveur en juillet 1944 de 25 parachutistes français cachés au Château du Gré de Calla.
Cette marque de reconnaissance a été offerte par la Comtesse du Bot, dont André Carelle était le garde-chasse.
Le monument a été rénové pour les cérémonies de commémoration célébrées le 11 Novembre 2008.

___________________________________________________________________________________

monumentauxmorts

 Carte postale de la collection de M. Paul Briand.

Liste Alphabétique des Morts  de la Commune (Source MémorialGenWeb)

Le recensement de l’année 1911 faisant état d’une population de 593 habitants le pourcentage des décès durant le  premier conflit  mondial s’élèverait  à 8.60 % des  habitants de la commune, soit 17.20 % de la population mâle et 51.60 % de la  génération 20-40 ans de cette même population.

Ce pourcentage serait le plus élevé du département.

Grade Nom Prénoms Unité Conflit Date lieu & circonstance de décès Médailles
Caporal BESCHER Marcel Noël A.- 53e R.I.
1914-1918 † 10/06/1916 à Braux-Sainte-Cohière (Marne) De blessures  
Soldat BODINIER Jean – ?
1914-1918 †  ?  
Capitaine  BRIOIS  Jean Gaston  – 3e Dragons
1914-1918 † 01/11/1914 à Saint Eloi Belgique Tué sur le terrain. LH 
Soldat BRUNEAU Louis – ?
1914-1918 †  ?  
Monsieur CARELLE André – Résistant
1939-1945 † 09/07/1944 à Monténeuf (Morbihan) Fusillé par les Allemands.  
Soldat CARREL Julien Valentin – 2e B.C.P.
1914-1918 † 25/09/1914 à Chuignes (Sommes)  Tué à l’ennemi.  
1939-1945 † 03/03/1940 à l’hôpital Ste.-Croix du Mans  
Soldat CONGRETÉ Gabriel Joseph – 130e R.I.
1914-1918 † 06/06/1918 à l’ambulance de La Veuve (Marne) De blessures.   
Soldat CORMIER Marcel Fernand – 32e R.I.
1914-1918 † 19/07/1917 sur le Plateau de Craonne (Aisne) Tué à l’ennemi.  
1914-1918 † 05/11/1919 à Prilep Macédoine Tué à l’ennemi.  
Soldat COTTEREAU Auguste J-Baptiste – 291e R.I.T.
1914-1918 † 18/04/1917 à Nanteuil-la-Fosse (Aisne) Blessures de guerre.  
Soldat DAUPHIN Arthur Georges – 37e R.I.
1914-1918 †  18/08/1918 à l’hôpital d’Aire/Adoure Lande) De blessures.  
1914-1918 † 03/01/1919 à Mulhouse  
Soldat FERRANT Auguste Eugène – 124e R.I.
1914-1918 † 22/05/1916 à Vaux devant Damloup (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat FERRANT Joseph Eugène L.- 25e R.I.T.
1914-1918 † 02/11/1916 à Eclusier (Somme) De blessures de guerre.  
Soldat FORTIN Eugène Alfred – 2e B.C.P.
1914-1918 † 25/04/1915 à Pilkem  Belgique Disparu au combat.  
1939-1945 † 25/05/1940 à Avesnes-sur-Helpe (Nord) Tué à l’ennemi.  
Soldat FOUILLET Louis Joseph – 69e R.I.
1914-1918 † 12/05/1915 à Neuville-St.-Vaast (Pas-de-C.)  Tué à l’ennemi.  
Soldat FOUR Benoit Charles F. – 23e R.I.C.
1914-1918 † 22/08/1914 à Neufchâteau Belgique  Tué à l’ennemi.  
1914-1918 † 09/10/1918 à l’ambulance de Braine (Aisne) De blessures  
Soldat GALLIER Jean Baptiste – 115e R.I.
1914-1918 † 13/04/1917 à Marbotte (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat GALODÉ Pierre Jean Marie – 25e R.I.T.
1914-1918 † 15/01/1918 à Ballersdorf (Ht.-Rhin) Tué à l’ennemi.  
Soldat GAUGAIN Louis Auguste – 130e R.I.
1939-1945 † 13/06/1940 à Allemant (Aisne) Tué au combat.   
Soldat GESBERT Baptiste Alexis – 25e R.I.T.
1914-1918 † 10/10/1914 à  Doullens (Somme) Suite blessures de guerre.  
Soldat GRANGER Paul L. Marcel – 413e R.I.
1914-1918 † 28/05/1917 à l’hôpital de Courlandon (Marne) De blessures    
Soldat GUILMEAU Auguste J-Baptiste – 124e R.I.
1914-1918 † 15/09/1914 à Moulin-sous-Touvent (Oise) Tué à l’ennemi.  
Soldat JUILLET Maurice Joseph – 3e R.I.C. 
1914-1918 † 25/09/1915 à Ville/Tourbe (Marne)  Tué à l’ennemi.  
Soldat LAINÉ Bernard Joseph L.- 130e R.I.
1914-1918 † 22/08/1914 à Virton Belgique Disparu au combat.  
Soldat LAINÉ Gabriel Eugène – 315e R.I.
1914-1918 † 01/08/1917 à Ostel (Aisne)  
Soldat LAINÉ Valentin Adrien – 360e R.I.
1914-1918 † 03/09/1918 à l’hôpital de Senlis (Oise) De blessures de guerre.  
Soldat LAMBERT Jules Albert Armand – 5e R.I.
1914-1918 † 27/10/1916 à Bray/Somme (Somme) De blessures de guerre.  
1914-1918 † 23/05/1917 à Moronvilliers (Marne) Tué à l’ennemi.  
1914-1918 † 19/09/1918 à Rethel (Ardennes) De blessures de guerre.  
Soldat LAUMONIER Louis – ?
1914-1918 †  ?  
Soldat LAUNAY Arthur – ?
1914-1918 †  ?  
Soldat LAUNAY Robert – ?
1914-1918 †  ?  
Soldat LE GUY Paul Pierre – 124e R.I.
1914-1918 † 20/05/1916 à Vaux-devant-Damloup (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Canonnier LORET Marcel Ulysse – 6e R.A.
1939-1945 † 25/08/1943 à Hanovre Allemagne De maladie en captivité.  
Soldat MAIGNAN Eugène – 25e R.I.T.
1914-1918 † 26/05/1915 à Aubigny-en-Artois (Pas-de-C.) De blessures.  
Sapeur MAREAU Clément Frédéric – 8e Génie
1914-1918 † 26/11/1918 à l’hôpital de Zeitenlick Grèce De maladie  
1939-1945 † 11/05/1940 à Musson Belgique  MplF  
1914-1918 † 27/09/1915 à Auberive/Suippes (Marne) Tué à l’ennemi.  
Soldat PANLOUP Albert – ?
1914-1918 †  ?  
Soldat PATTIER Maurice Laurent – 38e R.I..C.
1914-1918 † 09/07/1916 à Barleux  (Somme) Tué à l’ennemi.  
Soldat PATTIER Paul Léon Julien – 124e R.I.
1914-1918 † 19/02/1915 à Perthes-lès-Hurlus (Marne) De blessures.  
Soldat PÉRIGOIS René Félix – 25e R.I.T.
1914-1918 † 17/09/1917 à Hagenbach (Ht.Rhin) Victime bombardement  
Soldat PLARD Jean Baptiste François – 130e R.I.
1914-1918 † 19/02/1915 à Perthes-lès-Hurlus (Marne) Disparu au combat.  
1914-1918 † 27/02/1916 à Douaumont (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat QUILLET Félix Eugène – 317e R.I.
1914-1918 † 17/06/1916 à Massiges (Marne) Tué à l’ennemi.  
Soldat QUILLET Henri Constant – 150e R.I.
1914-1918 † 03/06-03/07/1915 à Bagatelle (Marne)Tué à l’ennemi.  
1914-1918 † 23/01/1916 à Massiges (Marne) Tué à l’ennemi.  
Soldat RENAUDIN Amédée – ?
1914-1918 † ?   
Soldat RIANDIÈRE Julien – 9e R.I.
1914-1918 † 04/03/1918 à Haudiomont (Meuse)  Tué à l’ennemi.  
Caporal RIBOT Julien Adrien – 324e R.I.
1914-1918 † 24/10/1915 à l’ambulance de Sommedieux (Meuse) Blessures   
Soldat RIBOT Théophile Alphonse – 330e R.I.
1914-1918 † 28/02/1916 à Mont-sur-les-Côtes (Meuse) Tué à l’ennemi.   
Soldat RICHEFOU Marie Joseph – 130e R.I.
1914-1918 † 21/02/1915 à Beauséjour (Marne)  Tué à l’ennemi.  
Soldat TERRIER Eugène Clément – 137e R.I.
1914-1918 † 28/02/1918 à Chavignon (Aisne) Tué à l’ennemi.  
Soldat THIREAU Elie Lucien Marcel – 53e R.I.
1914-1918 † 09/07/1916 à Neuville-au-Pont (Marne) Tué à l’ennemi.
L’église paroissiale est consacrée à Saint Front (XIIe-XVe-XIXe)
Située au centre du bourg sur une place ombragée, l’église Saint-Front est mentionnée pour la première fois en 1125, dans le cartulaire de l’abbaye d’Évron. Elle se composait à l’origine d’un chœur, terminé par une abside, d’un clocher et d’une nef. Elle a été agrandie au XIVe siècle par la construction d’une chapelle seigneuriale située sur le côté nord du chœur Cette disposition est encore visible sur le cadastre de 1835. En 1880, une autre chapelle et une sacristie furent ajoutées sur le côté sud,ce qui permit de créer un transept et de rendre l’ensemble symétrique. C’est sur un d’un mur que se trouve le panneau en marbre érigé à la mémoire de 41 paroissiens morts pour la France entre 1914 et 1919. Sous l’Inscription « A la Mémoire des Héros de Mézangers Morts pour la France », les noms sont inscrit sur deux colonnes dans l’ordre des décès. Toutes les inscriptions et ornementations sont gravées et dorées.
Photo : Pierre Gomez. Septembre 2016.
plaque-commemorative-copie