Saint-Jean-Sur-Mayenne

ilaval - Copie - Copie

Commune : SAINT-JEAN-sur-MAYENNE (53240)

Canton de : Laval-Nord-Est (1984)

Fiche mise à jour le 13 Novembre 2014.

Premier monument.

photo 2001

Description :

Statue en pierre silicatée dite du “Poilu mourant en défendant le Drapeau” (référence 2187 du catalogue des Marbreries Générales). Cette sculpture haute de 2 mètres repose sur un socle en granit, le tout adossé à une stèle ornée au sommet d’une croix de guerre en bronze. L’ensemble mesure 4 mètres 30 de hauteur et pèse 8 tonnes. Une plaque en marbre blanc fixée sur le socle porte les noms des enfants de la commune tombés au Champ d’Honneur.

Emplacement : sur la Départementale 162 au bas de la rue principale à droite.

Entrepreneur : Etablissement Isidore Bazin – Laval

Architecte         : M. Guinard à Paris

Sculpteur           : M. Gourdon – Marbreries Générales

Inscriptions :

La commune de Saint-Jean-sur-Mayenne à ses Enfants Morts pour la France Pro Patria

Nombre de tués

en 1914-1918 : 31

en 1939-1945 :   2

en A.F.N.        :   1

La décision d’édifier ce monument fut prise le 28 novembre 1920, Monsieur Maurice Courcelle étant Maire. Les délais de livraison de la statue prirent du retard ce qui retarda d’autant l’inauguration de l’édifice. Le maire fit un procès aux Marbreries Générales qui durent verser des indemnités à la commune. Finalement livrée, un accident, causé par un véhicule lors de son installation, provoqua sa chute. Heureusement, Monsieur Isidore Bazin, l’entrepreneur réussit à faire livrer à temps une sculpture de remplacement pour que la cérémonie aie lieu le 28 mai 1922.

Carte postale collection Paul Briand.

Second monument.

La circulation sur la route départementale 162 empêchant le bon déroulement des cérémonies patriotiques, la municipalité pris la décision d’édifier un nouveau monument à la mémoire des enfants de la commune morts pour la France. Ce monument fut édifié en 1975 à coté de l’église paroissiale dédié à Saint-Jean-Baptiste.

MàM St Jean sur M.

Photos JL Cholet : 13 Novembre 2014.

Située à coté de l’église paroissiale, cette grande stèle en granit mesure 2.45 m. de hauteur sur 1,38 m. de largeur à la base. Le sommet est orné d’une croix de guerre en bronze, la face avant polie porte en lettres de même métal la dédicace qui suit :

A nos Glorieux Enfants Morts pour la France 1914 – 1918 1939 – 1945 A F N

MàM St Jean sur M. détail

Pendant prés de 40 ans aucun nom de soldat ne figurera sur le  monument, c’est   seulement le 11 Novembre 2014 que sera inaugurée  une liste des Morts pour la France.  Elle sera dévoilée par Monsieur le Maire, Olivier Barré, et le Lieutenant  Colonel Daniel Philippe, Président du Souvenir Français des Deux Sèvres.  Cette cérémonie a eu lieu en présence  de Eliane Rezé et Madeleine Drouaut nièces de Camille Gandon et une assistance  de plus de 150 personnes.

Source  OF du 12.11.2014.

________________________________________________________________________

Troisième monument – La chapelle Saint Trèche. (voir la page suivante)

Site côté route

Site côté route

__________________________________________________________________________

Liste Alphabétique des Morts de la Commune (Source MémorialGenWeb – Agnès Morenne)

Le recensement de l’année 1911 faisant état d’une population de 759 habitants, le pourcentage des décès durant le  premier conflit  mondial s’élèverait  à 4.08 % des  habitants de la commune, soit 8.16 % de la population mâle et 24.48  % de la  génération 20-40 ans de cette même population.

Grade Nom Prénoms Unité Conflit Date lieu et circonstance de décès Médailles
Soldat ADAM François I. – 1er Zouaves
1914-1918 † 01/07/1918 à Coeuvres (Aisne) Tué à l’ennemi  
Chasseur AQUEBERGE Gabriel – 26e B.C.P.
1914-1918 † 26/05/1917 à la Tranchée de la Mèche de Filain (Aisne) Tué à l’ennemi.  
Soldat ATTRAIT Charles – 330e R.I.
1914-1918 † 26.04.1917 à Septsarges (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat BABIN Paul E. – 94e R.I.
1914-1918 † 20.08.1917 aux Chambrettes (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat BABIN Gabriel François – 117e R.I.
1914-1918 † 05/10/1914 à Montdidier (Somme) suite blessures  
Cavalier BARAIS Louis – 14e  Hussards
1914-1918 † 11.09.1914  à Lippstadt (Allemagne) Prisonnier suite blessures  
Soldat BARRÉ Charles – ?
1914-1918 † ?  
1914-1918 † ?  
Adjudant de VINCENS de C. R .– 404e R.I.   
1914-1918 † 15.07.1916 à Belloy en Santerre (Somme) Tué à l’ennemi.  
Sapeur CHEROT Gabriel – 1er Génie
1914-1918 † 12.11.1916 au Bois de Corne à Vadelaincourt (Meuse) suite blessures  
Soldat COULANGE Marcel – 4e C.O.A.
1939-1945  † 08.04.1941 à Montpellier (Hérault) De maladie  
Caporal COUPIGNY André – 124e R.I.
1914-1918 † 25.0516 à Vaux devant Damloup (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat CROISSANT Auguste P. – 124e R.I.
1914-1918 † 22/10/1918 à l’Hôpital de Châlons-sur-Marne (Marne) Tué à l’ennemi.  
Soldat CROISSANT Georges – 137e R.I.
1914-1918 † 17.10.1917 à Rouge Main Vailly (Aisne) Tué à l’ennemi.  
1ère Cl. CROISSANT J- Marie – 42e B.C.P.
1914-1918 † 31.08.1918 à Genvry (Oise) Tué à l’ennemi.  
1914-1918 † 20.03.1915 à l’Hôpital de Vitry-le-François  (Marne) suite blessures  
Soldat DOUGUET Henri Georges – 130e R.I.
1914-1918 † 07.10.1915 à Cuperly (Marne) Tué à l’ennemi.  
Sergent DUCHESNE Eugène – 25e R.I.T.
1914-1918 † 06.09.1916 à l’Hôpital n°103 d’Amiens (Somme) De maladie en service.  
Soldat FLAGUEL Jean Marie – ?
1914-1918 † ?   
Soldat FOURNIER Auguste Louis – 29e R.I.
1914-1918 †13/03/1916 à la Tranchée-de-Calonne (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat FOURNIER Eugène D. – 113e R.I.
1914-1918  †25/04/1917 à la Ferme du Cholér Berry-au-Bac (Aisne)Tué à l’ennemi.  
Soldat FROC Romain Joseph – 124e R.I.
1914-1918 † 02/03/1915  à Perthes-lès-Hurlus (Marne) suite blessures  
2eCl. GANDON André – 3e R.T.A.
  Algérie † 08/03/1956 Souk Ahras Algérie Des suite de ces blessures MM VM-
Soldat GILLET François Henry – 130e R.I.
1914-1918 † 10/08/1914 à Mangiennes (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat GIRAULT Gustave Louis – 124e R.I.
1914-1918 † 27.03.1915 à l’Hôtel Dieu Hôpital  à Tournon (Ardèche) De méningite.  
Soldat HIRET Marcel –  6e R.I.
1939-1945 † 09.10.1943 en captivité à Hanovre (Allemagne) Victime bombardement.  
Soldat HOUSSET Jules – 145e R.I.T.
1914-1918 † 30.08.1917 dans les carrières d’Haudromont (Meuse) Tué à l’ennemi.  
Soldat LEROYER Gustave – 124e R.I.
1914-1918 † 15.10.1918 à l’ambulance d’Ambleny (Aisne) suite blessures  
Soldat NOURY Marcel Emile – 54e R.I.
1914-1918 † 14.10;1916 à l’Hôpital de Marcelcave les Buttes (Somme) suite blessures  
1914-1918 † 17/12/1914 à l’Hôpital de Verdun (Meuse) De maladie.  
Soldat PAUMARD Émile Isidore – 124e R.I.
1914-1918 † 25.08.1915 Prisonnier à Cathenarobow (Allemagne) Du Typhus.  
Soldat POUTEAU Constant J.B. – 130e R.I.
1914-1918 † 06.10.1915  à l’Epine de Védegrange (Marne) Disparu au combat.  
Soldat TRAVERT Joseph –  124e R.I.
1914-1918 † 24.09.1914 à Billancourt (Somme) Tué à l’ennemi.  
   
Caporal VALLÉE Auguste – 4e Zouaves       1914-1918 † 04.09.1918 à l’ambulance 11/51 de Canly (Oise) suite blessures             –
*Canonnier Gandon Camille – 44e R.A     – 1939-1945 †08/08/1943 à Stablack Gôrken Allemagne De pleurésie.                        –
*Inscrit au monument en 2014. Déclaré MplF le 13.06.2014.
____________________________________________________________________

Eglise St Jean sur Mayenne P Eglise St Jean-sur-Mayenne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise SAINT-JEAN.

C’est dans le déambulatoire de l’Eglise Saint Jean que l’on peut voir ce monument élevé en hommage aux paroissiens de cette église, paroissiens Morts pour la France lors du premier conflit mondial. C’est sous le ministère de l’abbé Benjamin Helbert, curé de la paroisse (1906-1934) que fut réalisé en 1919 cet ensemble. Les travaux furent l’œuvre du suisse de l’église Monsieur Mouchère aidé par Albert Gaudin, paroissien, menuisier et artiste peintre.. Généreusement, il  fit don d’une partie de son travail, partie qui ajouté aux dons recueillis permit l’achat de cet ensemble. Deux panneaux placés de part et d’autres de la statue de Notre Dame de Pontmain portent les 30 noms des défunts inscrits dans l’ordre des décès. Cet ensemble mesure 5 mètres 15 de hauteur pour une largeur de 183 centimètres.

A noter qu’il comporte quatre noms de moins que le Monument aux Morts communal qui, lui, en comporte deux  de moins que ce celui-ci.

Sources photos et texte : http://www.patrimoine.paysdelaloire.fr/ Image du Patrimoine des Pays de Loire n°290

_________________________________________________________________________

A l’entrée du pont qui enjambe la Mayenne fixée sur le coté aval, une plaque en mémoire du travail accompli par les habitants de la commune, en août 1944, pour facilité la traversé de la rivière aux troupes alliés.

       6 Août 1944 – 6 Août 1964 – 40 ans                                           KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

   Les ponts sur la Mayenne étaient détruits…

Les habitants de St-Jean rétablirent le passage

         ouvrant aux troupes américaines

         l’accès à Laval par la rive gauche